Frais de notaire réduits

L’acquisition d’un logement neuf passe par la signature d’un acte chez le notaire. Lors de cette signature, l’acquéreur doit payer des « frais de notaire » que le bien acheté soit neuf ou ancien.

Le terme frais de notaire regroupe en fait un ensemble de lignes bien différentes :

  • des taxes et droits, prélevés par le notaire pour le compte du Trésor Public ;
  • les débours du notaire, qui correspondent au remboursement des frais engagés pour la réalisation de certaines pièces de l’acte de vente (géomètre, déplacements, …)
  • les honoraires qui correspondent à la rémunération du notaire et de ses collaborateurs.

L’acquisition d’un bien immobilier doit se faire obligatoirement devant un notaire. Le notaire est en situation de monopole sur la rédaction de ces actes, et il agit, dans ce cas, en tant qu’officier ministériel. A ce titre, ses honoraires sont réglementés.

Dans l’ancien, l’ensemble des taxes, débours et honoraires s’élèvent à environ 7,5% du prix d’acquisition du bien.

Dans le neuf, les frais sont réduits à environ 2,5% du prix du logement neuf, ce qui augmente la rentabilité de votre investissement.